Logo allemagne21.tv
Inscription Newsletter allemagne21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

Lundi 24 septembre, Siemens a annoncé la suppression d’environ 2.900 emplois en Allemagne dans le cadre d’un plan de restructuration destiné à économiser 500 millions d’euros.
Plus précisément, le conglomérat industriel d’outre-Rhin a précisé dans un communiqué vouloir par ces mesures renforcer la compétitivité de ses divisions “Power and Gas” et “Process Industries and Drives”. En août dernier, Siemens avait présenté un plan stratégique baptisé “Vision 2020+” visant à regrouper ses cinq divisions industrielles en trois entités opérationnelles. Le plan prévoit aussi d’augmenter le taux de croissance et la marge bénéficiaire de 2% à un horizon trois à cinq ans.
A la base, 3.400 licenciements avaient été annoncés en novembre 2017. De même, les sites de Görlitz et de Berlin qui devaient être fermés, sont conservés.
Concernant la fusion des activités transport du groupe allemand avec Alstom, le PDG Henri Poupart-Lafarge avait estimé la semaine dernière qu’elle ne devrait pas entraîner de fermeture de sites en France.

Contenu de la vidéo : Lundi 24 septembre, Siemens a annoncé la suppression d’environ 2.900 emplois en Allemagne dans le cadre d’un plan de restructuration destiné à économiser 500 millions d’euros.
Plus précisément, le conglomérat industriel d’outre-Rhin a précisé dans un communiqué vouloir par ces mesures renforcer la compétitivité de ses divisions “Power and Gas” et “Process Industries and Drives”. En août dernier, Siemens avait présenté un plan stratégique baptisé “Vision 2020+” visant à regrouper ses cinq divisions industrielles en trois entités opérationnelles. Le plan prévoit aussi d’augmenter le taux de croissance et la marge bénéficiaire de 2% à un horizon trois à cinq ans.
A la base, 3.400 licenciements avaient été annoncés en novembre 2017. De même, les sites de Görlitz et de Berlin qui devaient être fermés, sont conservés.
Concernant la fusion des activités transport du groupe allemand avec Alstom, le PDG Henri Poupart-Lafarge avait estimé la semaine dernière qu’elle ne devrait pas entraîner de fermeture de sites en France.


Mots clés liés : Allemagne, Siemens, France, licenciement, Vision 2020+, transport, Alstom, industrie, Power and Gas, Process Industries and Drives

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Allemagne21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Allemagne21.tv