Logo allemagne21.tv
Inscription Newsletter allemagne21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

9.000 signalements sur les trois millions de personnes qui prennent en France du Levothyrox. Depuis plusieurs jours, ce médicament pour la thyroïde est au coeur d'une vive polémique dans l’Hexagone. Sa nouvelle formule, mise sur le marché fin mars et pour la première fois en France, provoquerait des effets indésirables chez certaines personnes, dont des crampes, maux de tête ; vertiges ou encore perte de cheveux. Interrogée au micro de RTL, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s’est voulue rassurante : "Il n'y a pas de fraude, il n'y a pas de complot, il n'y a pas d'erreur, il y a eu un problème d'information des malades. » Elle a également précisé que beaucoup des « effets secondaires sont liés à des difficultés à redoser correctement le Levothyrox, mais ils s'estompent quand on arrive à bien doser le traitement ». En attendant que la situation se stabilise, les patients alsaciens ont trouvé le remède à tous leurs maux en allant acheter l’ancienne formule du médicament en Allemagne. Une solution ô combien ironique lorsque l’on sait que le laboratoire incriminé, Merck Serono, est allemand !

Contenu de la vidéo : 9.000 signalements sur les trois millions de personnes qui prennent en France du Levothyrox.
Depuis plusieurs jours, ce médicament pour la thyroïde est au coeur d'une vive polémique dans l’Hexagone. Sa nouvelle formule, mise sur le marché fin mars et pour la première fois en France, provoquerait des effets indésirables chez certaines personnes, dont des crampes, maux de tête ; vertiges ou encore perte de cheveux.
Interrogée au micro de RTL, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s’est voulue rassurante : "Il n'y a pas de fraude, il n'y a pas de complot, il n'y a pas d'erreur, il y a eu un problème d'information des malades. » Elle a également précisé que beaucoup des « effets secondaires sont liés à des difficultés à redoser correctement le Levothyrox, mais ils s'estompent quand on arrive à bien doser le traitement ».
En attendant que la situation se stabilise, les patients alsaciens ont trouvé le remède à tous leurs maux en allant acheter l’ancienne formule du médicament en Allemagne. Une solution ô combien ironique lorsque l’on sait que le laboratoire incriminé, Merck Serono, est allemand !

Mots clés liés : Allemagne, France, Lexothyrox, médicament, thyroïde, Agnès Buzyn, Merck Serono, santé, effets indésirables

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Allemagne21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Allemagne21.tv